CYCLE VILLE EN CHANTIER(S) / La valorisation du patrimoine, facteur de développement urbain – Journée de débats d’idées

Quand :
3 juin 2019 @ 9 h 00 min
2019-06-03T09:00:00+03:00
2019-06-03T09:15:00+03:00
Où :
Salle Albert Camus
IFM
Analakely
Coût :
Entrée libre

Pour les villes africaines d’aujourd’hui, et singulièrement Tananarive, la valorisation de leur patrimoine recèle un double défi : rétablir des repères spatio-temporels et identitaires pour leurs habitants dans un contexte de globalisation ; enrichir symboliquement, économiquement et socialement la vie et le futur de la ville dans un contexte d’accroissement urbain et donc de transformations incessantes.
En s’appuyant sur la méthode et les apports liés à la démarche d’inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO, actuellement en préfiguration pour la Haute Ville de Tananarive, que décrira un François Cristofoli, expert international, et dont débattront des acteurs engagés dans la valorisation du patrimoine urbain, il s’agira bien d’évaluer combien ces processus de mise en valeur peuvent être facteur de développement pour la ville toute entière. Conjointement à ces interventions, des ateliers, propices aux témoignages et à la prise de parole, permettront au public et aux professionnels d’approfondir certains aspects de la valorisation du patrimoine : devenir des grands monuments, développement touristique, patrimoine immatériel, « petit » patrimoine…
Enfin, suite à une commande de l’IFM, des artistes – slameur, musicien, photographe – livreront un « Carnet de voyage dans la Haute Ville de Tananarive» pour rappeler que ce sont les hommes, leur rapport au temps et à l’espace, qui sont les premiers habitants du patrimoine.

– 9h – Ouverture / Présentation de la Journée de débat d’idées
– 9h05 – 9h35

1 – La démarche d’une candidature au Patrimoine de l’UNESCO : principes, attendus, conditions et déroulement
Le cas de la Haute Ville de Tananarive / Par François Cristofoli, architecte et urbaniste

Diplômé de l’École Nationale Supérieure d’Architecture du Languedoc Roussillon, François Cristofoli est architecte-urbaniste depuis près de 30 ans. Il travaille, en France et à l’étranger (Egypte, Syrie), pour des agences privées d’architecture et d’urbanisme, des institutions (Agence Française de Développement, Banque Mondiale, UNESCO…) ou des collectivités locales et régionales. Il se consacre notamment aux études architecturales, urbaines et de valorisation du patrimoine culturel, à la réalisation des documents graphiques (dossiers de candidature, cartographie, plans…), à l’évaluation technique des sites, à l’assistance à maîtrise d’ouvrage. Mandaté par la Région Ile de France, il est l’un des experts chargé d’instruire la candidature de La Haute Ville de Tananarive au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

– 9h35 – 9h50 / Questions-réponses

– 9h50 – 10h10 – « Carnet de voyage dans la Haute Ville »

Une création in vivo mêlant poésie, images, chants et musiques pour restituer un voyage dans la Haute Ville de Tananarive, une déambulation faite de rencontres, de témoignages, d’esquisses d’espaces et de vies, du sol foulé, des mémoires vives et des futurs espérés.
Par Joey Aresoa, poétesse slameuse et plasticienne ; Imiangaly, chanteuse et musicienne ; Nantenaina Fifaliana, photographe
Commande de l’IFM pour ce séminaire de « Ville en Chantier(s) »

– 10h10 – 10h40

2 – Chances et risques d’une inscription au Patrimoine mondial de L’UNESCO : apports et points de vigilance. Quel impact sur le développement urbain ? Par François Cristofoli, architecte et urbaniste

– 10h 40 – 11h / Questions-réponses

– 11h10 – 12h30 / Table-ronde

La valorisation du patrimoine urbain : défis et acteurs

L’expérience de nombreux sites exemplaires de développement local, et notamment ceux qui impliquent une gestion communautaire et participative du patrimoine, montre que la ville doit rester vivante et se développer d’abord pour et par ses habitants et non pas pour des spécialistes ou… pour des touristes. Il faut que les habitants eux-mêmes, collectivement et non pas pour leurs seuls intérêts personnels, considèrent leur environnement urbain comme un paysage cohérent, issu d’un processus historique d’urbanisation qui doit se poursuivre en tenant compte des techniques et des besoins du présent et du futur. Le patrimoine, pour rester vivant, doit pouvoir se transformer, rester utile, donner naissance à de nouvelles formes et à de nouveaux usages…
Avec :

  • Mirana Rakotondramalala, présidente d’une association d’un quartier de la Haute Ville de Tananarive
  • Jimson Hery HERITSIALONINA, président de la fondation « Heritsialonina Antananambony Fianarantsoa »
  • Désiré RAZAFINDRAZAKA, président de l’association des Amis du patrimoine de Madagascar (APM)
  • Nasolo-Valiavo Andriamihaja, dit VANF, chroniqueur et éditorialiste, fondateur de l’association « Andohalo »
    et la participation éventuelle via SKYPE de Edmond Moukala, chef de l’Unité Afrique au Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO

13h45 – 15h15 / Ateliers

La valorisation du patrimoine urbain : une démarche multiple

1 – La rénovation des grands monuments, emblèmes de la valorisation du patrimoine urbain

  •  Le projet de rénovation et de mise en valeur du Rova de Manjakamiadana / par Francis RAZAFIARISON, Directeur général de la Culture du Ministère de la Communication et de la Culture
  •  « Conservation et valorisation des collections du Palais de Manjakamiadana au Palais d’Andafiavaratra» / par  Julie Rakotoson, coordinatrice Antenne Unesco Madagascar

 2 – Valorisation du patrimoine urbain et développement touristique / avec Harisima Razafinavalona, directeur exécutif de l’ORTANA
3- Connaître, sauvegarder et rénover le « petit » patrimoine / avec La Maison de l’Architecture

4 – Et le patrimoine immatériel ? / avec des représentants de la Tropy Jeanette (théâtre classique malgache), Doly Odeamson, spécialiste de Hira Gasy (opéra traditionnel des Hauts Plateaux), de Tsiory Randiamamantena, responsable du Musée de la Photographie de Madagascar (patrimoine photographique), de Eris Rabedaoro, astrologue animiste (Fanorona).

– 15h30 – 16h 30 / Synthèse

Compte-rendu des ateliers

Conclusions

Ville en chantier(s)

Dans le prolongement de La Nuit des Idées 2018 à Tananarive, qui avait permis avec succès de sensibiliser un large public à la question de l’habitabilité de la ville dans un contexte de croissance urbaine inexorable, Ville en chantier(s) est un cycle de « débats d’idées » mis en œuvre par l’IFM et qui reçoit le soutien du Fonds d’Alembert. A l’occasion de trois journées d’étude thématiques qui jalonneront cette année 2019, Ville en chantier(s)a pour objectif d’accompagner le processus de transformation urbaine engagé à Madagascar et de contribuer à une vision globale de la ville malgache du futur par la réflexion, l’apport d’experts nationaux et internationaux, la mise en perspective théorique et pratique, le témoignage d’acteurs impliqués dans le développement urbain.