ÉTERNITÉS…DE LA GRÈCE – Musique / Théâtre / Cinéma

Quand :
8 avril 2019 @ 9 h 00 min – 14 avril 2019 @ 9 h 00 min
2019-04-08T09:00:00+03:00
2019-04-14T09:00:00+03:00
Où :
Salle Albert Camus / Théâtre de verdure d’Antsahamanitra
Coût :
Gratuit

La beauté nue des représentations de Prométhée Enchaîné et Les suppliantes d’Eschyle dans la mise en scène d’Olivier Py données à Tananarive en mars 2018 a démontré avec force la modernité du théâtre antique grec et combien il parle à tous encore aujourd’hui, y compris à Madagascar. À la lumière du succès public et artistique de cet événement, il convenait d’approfondir l’exploration, à Tananarive, de cette « présence grecque » dans nos fondements culturels universels, sa continuité dans l’histoire et sa vitalité contemporaine.
À travers la diversité des genres, des styles, des évocations, Eternités de… la Grèce veut donc donner à vivre un véritable voyage imaginaire, du monde antique jusqu’à aujourd’hui, des rives de la mer Egée à l’Océan Indien, du théâtre d’Epidaure à celui d’Antsahamanitra…

THÉÂTRE / Samedi 13 et dimanche 14 avril – 15h / Théâtre de verdure d’Antsahamanitra / 10 000 Ar
Les Perses, Les sept contre Thèbes
Eschyle
Trilogie de guerre d’Eschyle (suite et fin)
Texte français et mise en scène Olivier Py
Costumes et accessoires Pierre-André Weitz
Avec Philippe Girard, Mireille Herbstmeyer, Frédéric Le Sacripan
Première partie : Les Perses – 50 mn
Deuxième partie : Les sept contre Thèbes – 45 mn

Les Perses : Première pièce de toute l’histoire du théâtre, écrite en 72 av. JC, Les Perses est la seule du théâtre grec à s’inspirer de l’actualité. Huit ans après la victoire des Athéniens contre les Perses à Salamine, Eschyle, raconte cet événement, mais du point de vue des perdants, les Perses. Il conte le retour du roi des Perses, Xerxès, dans son Palais, et sa douleuraprès sa défaite.
Les sept contre Thèbes : Représentée en 467, cette tragédie raconte la guerre des sept chefs,expédition qui trouve son origine dans la lutte qui oppose Étéocle et Polynice, les frères d’Antigone, pour la possession du royaume de Thèbes. Les deux frères ennemis s’entretuent. Étéocle se voit offrir une sépulture alors que Polynice, ne doit en avoir aucune : son cadavre sera laissé au soleil. Mais Antigone, sa sœur, décide seule contre l’avis général de lui donner un tombeau.
OLIVIER PY : Acteur, poète, metteur en scène, actuel directeur du festival d’Avignon : Olivier Py prend tous  les chemins de recherche possible, politiques et poétiques. Ainsi, dès 2009, il entreprend de traduire et de mettre en scène cinq pièces d’Eschyle, passionné par la modernité de leur propos. Il invente pour cela une scénographie très dépouillée et hiératique afin de placer chaque spectateur dans une intimité émouvante avec la portée universelle du texte d’Eschyle. De part et d’autre d’un podium central où évoluent les trois acteurs, éblouissants, le public, volontairement restreint, peut enfin se livrer à la sidération de l’intensité tragique…
Du 8 au 12 avril, les acteurs invités animeront trois ateliers théâtraux, « Jouer Eschyle », à destination de comédiens malgaches et des élèves du Lycée français de Prague qui accueillera aussi une représentation de Les Perses.

 

MUSIQUE / Vendredi 12 avril – 19h / Salle Albert Camus / 5 000 Ar
Ensemble REBETIEN
Giannis Zarias, violon / Avgerini Gatsi, chant, accordéon / Fotis Vergopoulos, chant, bouzouki / Kostis Kostakis, chant, guitare

Forme de musique populaire grecque apparue dans les années 1920, à la suite des vagues migratoires des populations, grecques expulsées d’Asie mineure, le rebetiko déplore l’exil et la nostalgie de la mère-patrie – thèmes grecs depuis Ulysse. Recherchant lui aussi une forme d’ivresse, le rebetiko trouvera surement des complicités spirituelles à Madagascar, où le tsapiky et le salegy expriment eux-aussi un rapport exaspéré à la condition humaine.
L’ensemble grec REBETIEN renoue avec la tradition acoustique, ouverte aux influences, du  rebetiko : les créations des quatre musiciens accueillent des sonorités des îles grecques, d’Istanbul ou des Balkans. Il est composé de Giannis Zarias, violoniste de formation classique, d’Avgerini Gatsi, accordéoniste, originaire de l’Epire, de Fotis Vergopoulos, joueur de bouzouki né en Australie et du chanteur et guitariste Kostis Kostakis qui a baigné dans l’univers familial du rebetiko.
En combinant leur large instrumentarium et en se laissant libres d’improviser, Rebetien cultive un style singulier. Dans la reprise du répertoire traditionnel comme dans les pièces composées, le groupe reste proche de la principale source d’inspiration du rebetiko : la vie quotidienne. C’est pourquoi ils jouent régulièrement aussi bien dans les tavernes athéniennes que dans les salles de spectacle où ils apportent avec eux le parfum des bars du Pirée.

En partenariat avec la Maison de Cultures du Monde – CFPCI


CINÉMA /
Les grecs, depuis la période antique, ont toujours entretenu un rapport intime avec les images. Le cinéma grec et chypriote s’en fait l’écho à travers des films dont la vocation sociale et historique est manifeste.
Zorba le grec, de Michaël Cacoyannis (1964) / Mercredi 10 avril – 19h / Entrée libre
Adapté du roman Alexis Zorba de Níkos Kazantzákis, ce film, devenu culte a connu un immense succès et demeure un incontournable du cinéma grec et mondial. Il raconte l’histoire d’amitié de Basil, un jeune écrivain britannique, et de Zorba, un Grec exubérant qui insiste pour lui servir de guide.

Polyxeni de Dora Masklavanou (2017) / Mercredi 10 avril – 16h30 – Entrée libre
Sélectionné par la Grèce pour la catégorie du meilleur film en langue étrangère aux Oscars 2018, ce film décrit l’histoire d’une jeune fille orpheline grecque adoptée dans les années 1955 par un couple de bourgeois grecs vivant à Istanbul.

Smuggling Hendrix de Marios Piperides (Chypre, 2017) / Mercredi 10 avril – 14h30 – Entrée libre
Comédie. Alors que Chypre traverse une crise financière, Yiannis tente de se dépêtrer d’une crise personnelle. Il est criblé de dettes et éprouve toujours des sentiments pour son ex-petite amie Kika, dont il garde le chien. Yiannis s’apprête à quitter Nicosie mais ses plans changent brutalement quand le chien s’échappe pendant une promenade et s’enfonce dans les quartiers turcs de la ville….