HORS-LES-MURS – Fête

Quand :
25 mai 2019 @ 15 h 00 min – 22 h 00 min
2019-05-25T15:00:00+03:00
2019-05-25T22:00:00+03:00
Où :
The Station (Ancien Café de la Gare)
Analakely
Coût :
Concert : 15 000 Ar / Concert + After : 25 000 Ar / After : 20 000 Ar

HORS-LES-MURS, une fête des Musiques actuelles à Antananarivo

UNE TRAVERSÉE FESTIVE
Pour la première fois, trois acteurs importants de la vie musicale de Tananarive, diffuseurs et découvreurs de talents – l’Institut français de Madagascar, Kudeta Urban Club et le label LIBERTALIA – ont décidé de s’unir pour proposer au grand public, hors de leur murs habituels, une véritable fête des musiques actuelles : une programmation artistique exigeante, condensé du plus inventif de la musique contemporaine malgache, et une atmosphère conviviale favorisant le plaisir partagé de l’écoute, du groove et des rencontres.
Mêlant toujours les expressions les plus contemporaines à des traditions musicales encore vivantes, la scène des musiques actuelles malgache est singulière, diverse. C’est cette singularité et cette variété que HORS LES MURS veut donner à vivre en programmant, sept heures durant, sept groupes musicaux originaux et talentueux. Véritable traversée des univers musicaux contemporains qui co-existent à Madagascar, HORS LES MURS veut aussi, le temps d’une fête, abolir les frontières musicales : du rock à la musique électronique, du R&B au soul du Sud malgache…

UN LIEU UNIQUE
Rebaptisé THE STATION et réaménagé, l’ancien café de la gare Soarano, en plein Centre-Ville de Tananarive, offre des espaces continus qui se prêtent bien à la fête. Du jardin où sera installé la scène au vaste « lounge » intérieur où se restaurer et se désaltérer (des écrans relayant les concerts en cours sur la scène y seront installés), chaque spectateur pourra ainsi vivre de manière fluide et à sa guise plusieurs « ambiances » à même de renforcer la convivialité de la fête.

UN AFTER
Toute fête a besoin d’un AFTER. Après les concerts à The Station, le KUDETA Urban Club propose au Carlton- Anosy des sets et performances de DJ’s spécialement invités pour célébrer la fête… HORS LES MURS.

LES ARTISTES

  • MASHMANJAKA
    Originaire du Sud-Est de Madagascar, Mashmanjaka se démarque avec son « reggae ragga new roots » qui prône la liberté de s’ouvrir à tous les genres musicaux sans rien s’interdire, allant du RnB au hip hop, en passant par du soca ou encore du dub step. Son flow précipité traduit sa détermination, voire sa rage à transmettre ses messages. Avec une vingtaine de titres à son répertoire, il compte bientôt sortir l’album « Malagasy Manjaka »
  • TSIMIHOLE
    De l’ethnie Tandroy du sud de Madagascar et de père trompettiste, le leader du groupe – Tovondrafale Tsimihole – a baigné dès son plus jeune âge dans le monde de la musique. Plus tard, il fonde le groupe Tsimihole qui s’est tout de suite fait remarquer par sa musique : la fusion de rythmes traditionnels joués avec des instruments modernes. Le groupe a été le premier à avoir tenté une approche moderne des musiques et danses Tandroy, et a connu à partir de là un succès qui l’a conduit à se produire à Madagascar et à l’étranger.
  • ATSI-MÖZIKA
    Atsi-MöZika, laboratoire musical, est un programme d’identification et de valorisation de la nouvelle scène musicale tuléaroise, mis en place grâce au soutien du fonds commun multibailleurs d’appui à la société civile malagasy. Les artistes sélectionnés dans le cadre de ce projet sont représentatifs de la diversité des rythmes et chants du Sud malgache, intégrant des instruments traditionnels tels le marovany ou la kabosy, et revisités au gré des ingrédients glanés dans le cadre des différentes résidences musicales (jazz, rock, techniques vocales, présence scénique).
  • EL3KTRADAM
    El3ktradam est un projet développé en 2000 mixant traditions et technologie. On y retrouve la démarche avant gardiste de son fondateur Silo, dont les productions novatrices et expérimentales ont marqué le paysage musical malgache. El3ktradam développe des sons ethniques et électriques, qui se caractérisent par la combinaison de Synthé aérien, groovy bass hypnotique, drums et percus, samples de voix, instruments traditionnels et voix : les mélodies sont minimales, les refrains joyeux et faciles à retenir (à deux voix ou vocodérisés), et chantés en malgache, en français ou en anglais.
  • LohArano
    LohArano, formé en septembre 2014, est composé de Michaël Raveloson à la basse, Natiana Randrianasoloson à la batterie et Mahalia Ravoajanahary, chanteuse et guitariste du groupe. Dans le désir de créer ensemble leur propre musique, propre à leur culture, le trio incite au changement, à la remise en valeur de leurs origines, exprime une rage intérieure animée par l’amour de leur pays, et l’envie de développer leur communauté. LohArano présente un rock particularisé d’une sonorité Malagasy, une manière de sonner héritée de leurs ancêtres.
  • BRADIH
    Il y a 13 ans, Bradih part pour la Norvège, se passionne pour la musique électronique et laisse sa carrière de jazzman au profit du djing. En 2006, il intègre l’AKKS Oslo, une école de programmation, beatmaking, arrangement et son, et y décroche un diplôme de DJ en 2010. Peu à peu, il se forge son style en mixant d’abord dans les cafés et bars en Norvège, puis ensuite en France et en Allemagne, mélangeant l’électro avec du jazz, du hip hop, de la soul, du funk, et surtout les parties au saxophone. Il participe à de nombreux festivals en Suède, en Afrique du Sud, à Copenhague ou à Maurice…
  • KRISTEL
    Porté par le Label Libertalia, le trio a fait du chemin. Il s’est produit sur les plus belles scènes de France et d’Europe et celle de prestigieux festivals : le MaMA, Le Chaînon manquant, Sakifo… Et de Rolling Stone à Télérama, la presse spécialisée voit dans la tornade scénique de Kristel et de son rock pop en langue malgache « pas seulement un féminisme qui s’assume, mais aussi l’avenir d’une génération en état d’urgence et la reconnaissance d’une nation qui se joue. ». Kristel a sorti récemment son premier album intitulé “Irony”.