FRANCOPHONIE

Renforcer la pratique et l’usage de la langue française à Madagascar

L’appui à la francophonie et à l’enseignement du (et en) français est une priorité de notre coopération culturelle. Les enjeux liés au renforcement d’une pratique plurielle et ouverte de la langue française à Madagascar sont bien de consolider la place historique occupée par la langue française dans ce pays  – où elle a le statut de langue officielle – mais aussi de permettre à chacun de ses habitants de posséder, avec le français, un tremplin vers l’international.

Ainsi, les actions menées par l’Institut Français de Madagascar se déclinent en :

  • Actions de coopération en faveur tant du Ministère de l’Education nationale que du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. En décembre 2013 le projet MAPEF  (Madagascar Appui à l’Enseignement du et en Français) a été signé avec le gouvernement malgache).

Le projet MAPEF vise à améliorer l’enseignement du et en français à Madagascar. Il s’inscrit dans le cadre d’une volonté affichée par les autorités nationales de mettre en place un enseignement de qualité dans un environnement bilingue. Il est étroitement articulé avec le projet Amélioration de la Qualité de l’Éducation à Madagascar (AQUEM) de l’Agence Française de Développement. Sept zones géographiques ont été identifiées en tenant compte des effectifs scolaires, de la proximité d’agglomérations importantes où existent des structures déconcentrées du Ministère de l’Éducation nationale dont les Centres Locaux d’Échanges Francophones, la présence d’institutions universitaires ressources, de l’existence de pôles ressources tels que les Alliances françaises et les établissements de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger.

 

 

 

  • Organisation de manifestations (colloques, journée de la francophonie, compétitions, journées de formation, animations,..etc) visant à valoriser une appropriation active et vivante de la langue française par les jeunes malgaches, notamment au travers de sa dimension culturelle.

C’est ainsi que l’IFM accueille les événements « Dis-moi dix mots », la finale du concours lycéen du Théâtre Francophone. Il participe à l’opération culturelle et éducative « Compétences pour la vie » du Ministère de l’Education Nationale malgache. Il mène en liaison avec des établissements scolaires des actions d’éducation artistiques et culturelles dans lesquelles le français a une place centrale : cycle « écoles au cinéma », cycle « éducation à l’image », diffusion de spectacles de théâtre captés (Comédie Française) et de spectacles « jeune public ».

 

 

 

  • Soutien au rayonnement de sa Médiathèque de l’IFM qui, avec ses 37 000 documents, ses 5500 abonnés et ses nombreuses animations tout au long de l’année constitue un pôle d’accès – unique à Tananarive et dans le pays – aux savoirs et productions francophones.